Aide à domicile

Les principales missions de l’aide à domicile sont l’accompagnement et l’aide aux personnes âgées ou handicapées dans les actes essentiels de la vie quotidienne et dans les activités de la vie sociale et relationnelle.

Elle les accompagne dans leur vie quotidienne en faisant l’entretien du logement, en aidant à la toilette, à la prise des repas et peut les stimuler dans leur activités intellectuelles ou physiques (sorties, loisirs…).

Elle doit respecter la personne dans ses droits fondamentaux, ses biens, son espace de vie privée et son intimité, sa culture et son choix de vie.

Ce qui peut être demandé à l’aide à domicile, à l’auxiliaire de vie :

  • L’entretien courant du domicile (ménage courant, lessive en machine ou à la main,..)
  • La cuisine les courses et la vaisselle
  • Aide à la prise du repas
  • L’hygiène de la personne : aide à la toilette et aide au transfert lit, fauteuil…
  • L’assistance dans les démarches administratives : accompagnement à la banque, à la poste, aide dans la rédaction de courrier, classement de papiers administratifs…
  • L’accompagnement dans les activités de la vie sociale : information sur les activités du maintien à domicile, promenade
  • La transmission d’informations à la famille, au service et aux partenaires médico-sociaux

Le devoir d’alerte : l’aie à domicile doit donner l’alerte en cas de nécessité et prêter assistance en cas d’urgence, et veiller à la prévention de la maltraitance.

Ce qui n’est PAS du ressort de l’aide à domicile ou auxiliaire de vie :

  • Intervenir au domicile du bénéficiaire hors de sa présence
  • Réaliser des travaux ménagers qui représentent un danger direct (ex: nettoyage de vitres fixes à l’étage et sans balcon) ou de gros travaux
  • Emporter et laver du linge à son domicile personnel
  • Assurer des soins médicaux (responsabilité d’une infirmière ou d’un médecin, du bénéficiaire ou de la famille)
  • Pratiquer tout acte de soins réalisé sur prescription médicale
  • Effectuer des retraits d’argent pour le compte du bénéficiaire
  • Travailler pour une autre personne qui réside dans l’appartement (même s’il s’agit du conjoint)
  • Transporter les bénéficiaires dans le véhicule personnel de l’aide à domicile

Les démarches :

S’adresser au CCAS  pour constituer un dossier administratif qui varie en fonction des organismes qui finance l’intervention (conseil général en cas de demande le l’Allocation d’Autonomie Personnalisée (APA) ou caisses de retraites).

Une évaluation des besoins de la personne âgée et du niveau de dépendance est effectuée au domicile dans les semaines qui suivent la demande. Cette évaluation peut se faire avec la famille de la personne âgée.

Un plan d’aide personnalisé est proposé en fonction des besoins repérés. Il sera validé par l’organisme financeur qui propose le nombre d’heures d’intervention, le type d’aide et le montant de l’aide attribuée. Ce document, le DIPEC, est remis à la personne âgée qui doit donner son accord. Il doit être signé dans les 15 jours qui suivent la mise en place de la prestation et être renouvelé par la suite tous les ans.

 

Prise en charge financière

Dans le cadre de l’APA ou pour les personnes aux faibles ressources, ce sont les caisses Marne qui accordent les prises en charge financières. Celles-ci varient en fonction du niveau de dépendance et des ressources.

Pour en savoir plus sur l’A.P.A, merci de consulter le site service public, ou de prendre contact avec la Direction des Services aux Personnes Agées et aux Personnes Handicapées au 01 43 99 75 75.

Pour connaitre toutes les informations concernant l’aide à domicile, vous pouvez :

A lire...

Ateliers Prévention du vieillissement

atelier 'mémoire" et atelier "équilibre et prévention des chutes"