Accueil | La Mairie | Carnet de route du maire | Carnet de route du maire-ANC 287-Mai 2018

Carnet de route du maire-ANC 287-Mai 2018

« Malgré la baisse des dotations de l’État, nous n’augmentons pas les taux de la fiscalité communale »

Christian Métairie, maire d’Arcueil, vice-président du Conseil départemental

Jeudi 22 mars | Je participe à la manifestation des syndicats de la fonction publique et de la SNCF contre les démantèlements du service public. Notre pays a besoin de services publics utiles et efficaces. Aujourd’hui, les politiques menées en faveur d’une  société plus libérale conduisent à un monde plus injuste et plus dur pour les plus faibles. Avec mes collègues de la municipalité, nombreux dans cette manifestation, nous refusons ce modèle de société.

Samedi 24 mars | Forum de présentation des séjours vacances. Comme d’habitude, les familles sont au rendez-vous pour  choisir parmi des séjours diversifiés et de qualité sélectionnés et subventionnés par la Ville auxquels participeront cet été plus  de trois cents adolescents et jeunes arcueillais.

Mardi 27 mars | Bruitparif, l’organisme chargé du contrôle du bruit en région parisienne, présente aux Villes de l’ex- Communauté d’agglomération du Val de Bièvre son étude menée aux abords de l’autoroute A6. Sans surprise, les niveaux  sonores sont élevés. Les Villes présentes décident de s’adresser à l’État, responsable de ces voiries et donc de leur nuisance,  pour lui demander de réaliser un PPBE (plan de prévention du bruit dans l’environnement) qui prévoit les mesures nécessaires pour réduire le bruit dont sont victimes les riverains. Sur ce sujet, force est de constater que l’État ne s’applique pas à lui-même ses propres lois et réglementations.
Avec mes adjointes Sophie Lericq et Francine Ketfi, réunion de travail sur les plannings horaires et l’organisation de la semaine de quatre jours d’école qui s’appliqueront à la rentrée prochaine. Nous devrions être en mesure de présenter nos propositions aux parents, enseignants et personnels municipaux avant la fin du mois de mai.

Mercredi 28 mars | Réunions des maires de gauche des villes du Grand-Orly Seine Bièvre (GOSB) pour discuter du budget 2018 de ce Territoire. Conçu comme une coopérative de villes, le GOSB se doit de mener une politique conforme aux  orientations fixées par sa majorité de gauche. Mais le contexte financier très difficile rend leur mise en œuvre complexe et, je  dois l’avouer, insuffisante. Par comparaison, les services rendus à la population étaient plus efficaces avec l’agglomération du Val de Bièvre.

Jeudi 29 mars | Avec Jean-Michel Arberet, mon adjoint au cadre de vie, nous faisons un point sur la gestion des épisodes neigeux de février et mars. Les agents techniques en première ligne n’ont pas économisé leurs efforts, mais nous pouvons sans doute être collectivement plus efficaces. Comment ? Nous y reviendrons l’automne prochain avec des propositions pour mieux  faire face à ces phénomènes assez rares mais très perturbants.
Avenue de la Convention, puis au collège, soirée émouvante d’hommage à Dulcie September et Nelson Mandela. Je redis  publiquement la volonté de la Ville d’Arcueil de ne pas laisser impuni le meurtre prémédité de Dulcie September : nous  interviendrons autant qu’il le faudra pour obtenir la réouverture de ce dossier judicaire trop vite classé « sans suite ».

Vendredi 30 mars | Au petit matin, je découvre avec stupéfaction un message des services de l’État donnant un avis défavorable à la tenue de la brocante d’Arcueil Village prévue le lendemain avenue Laplace. Il nous est proposé de la déplacer dans un gymnase ! Dans ces conditions, nous n’avons pas d’autre choix que son annulation. Quelques jours plus tard,  j’apprendrai via une journaliste que le message reçu résultait d’une erreur : il n’aurait pas dû nous être envoyé. Merci donc à  l’État de cette erreur qui a causé la suppression d’une animation si appréciée des Arcueillais.es. L’histoire continue la semaine suivante quand nous recevons le même type de message pour interdire le marché des potiers organisée par Arcueil Village.  Heureusement, j’ai pu me faire confirmer qu’il s’agissait de la même « erreur » et l’initiative a donc bien pu se dérouler comme prévu.

Jeudi 5 avril | Le budget 2018 de la Ville a déjà été adopté, mais le conseil municipal doit encore se prononcer sur les taux de la fiscalité communale. Malgré le contexte financier difficile causé par la baisse continue des dotations de l’État, nous décidons   de ne pas augmenter les taux des taxes d’habitation et foncière qui restent ainsi inchangés pour la quatorzième année  consécutive.

Vendredi 6 avril | Le soleil est avec nous pour cette journée des courses scolaires. Les enfants scolarisés dans les écoles de la   ville participent à cette manifestation conviviale avec leurs enseignants et les parents qui peuvent se libérer. J’observe que lesdits parents sont toujours bien présents cette année et je me  félicite que nous ayons réussi à diminuer la pression de  l’Éducation nationale qui voulait réduire leur participation pour des raisons de sécurité.

Mardi 10 avril | Avec Carine Delahaie, présidente d’Opaly,  visite des appartements rénovés dans l’îlot 5 du Chaperon-Vert. Ces rénovations de belle qualité signent la dernière phase de la réhabilitation des logements sociaux du quartier.
Vernissage à  Anis-Gras de l’exposition de Bruce Clarke, artiste d’origine sud-africaine et Arcueillais de cœur puisqu’il a participé au  mouvement Rencontre nationale contre l’apartheid animé par Marcel Trigon. Ses tableaux à base de collages montrent à la fois  des portraits de Dulcie September et Nelson Mandela et des silhouettes de migrants anonymes qui se noient dans la  Méditerranée et que nous avons tant de mal à accueillir.

Mercredi 11 avril | Comme chaque année à cette date, cérémonie d’hommage aux victimes du génocide arménien devant la   plaque et l’arbre du souvenir situés dans le parc Paul Vaillant-Couturier.

Jeudi 12 avril | Près de deux cents jeunes Arcueillais viennent chercher un job d’été, un stage ou une formation en alternance  au « Forum emploi +» qui se tient à la Maison de la Bièvre. Les agents du service municipal de la jeunesse, organisateur du  Forum, tiennent aussi des ateliers de rédaction de CV, lettres de motivation et de conseil pour les entretiens d’embauche. Le succès public de cette initiative démontre son intérêt.

A lire...

Carnet de route du maire – Février 2019

A lire : extrait d'ANC Arcueil Notre Cité - Février 2019