Accueil | La Mairie | Carnet de route du maire | Carnet de route du maire 2018 | Carnet de route du maire-ANC 288-Juin 2018

Carnet de route du maire-ANC 288-Juin 2018

« Avec les autres maires, je m’oppose à la fusion des huit offices publics de l’habitat du Territoire (dont l’Opaly) dans un organisme unique »

Christian Métairie, maire d’Arcueil, vice-président du Conseil départemental

Samedi 14 avril | Avec Kamel Rouabhi, conseiller municipal délégué au commerce, je fais le tour du Marché des potiers, dixième édition du nom, qui est l’une des nombreuses initiatives organisées par l’association des commerçants Arcueil Village   pour animer le centre historique d’Arcueil. Puis, à l’hôtel de ville, petite cérémonie de remise des médailles du travail qui  viennent couronner vingt, trente ou quarante ans de vie professionnelle au service d’une ou plusieurs entreprises. En la  matière, la Ville ne fait que représenter l’État, mais c’est toujours un plaisir de remettre une médaille à des Arcueillais.es qui la reçoivent souvent avec émotion.

Lundi 23 avril | Avec des collègues maires de villes du Territoire Grand-Orly Seine Bièvre, nous nous réunissons pour essayer  de faire porter des amendements à la loi Élan (Évolution  du logement, de l’aménagement et du numérique). Selon cette loi, les  huit offices publics de l’habitat (ex-offices HLM, dont Opaly) devraient fusionner en un office unique pour l’ensemble du Territoire. Ce serait, à coup sûr, un éloignement entre les locataires et le bailleur, avec des conséquences financières sans doute défavorables. De plus, la gestion centralisée des logements aboutirait à ce qu’un demandeur de logement  arcueillais ou un locataire qui veut emménager dans la commune se voie proposer un appartement à… Villeneuve- Saint-Georges (une ville où il peut être plaisant d’habiter, mais tout de même un peu loin d’Arcueil !).

Mardi 24 avril | Je me rends chez un couple d’Arcueillais qui m’ont invité à passer les voir pour discuter de quelques questions. Ils habitent rue Florentin Lareyre dans le quartier du Plateau, une rue excentrée de la commune que sans doute peu d’Arcueillais connaissent mais qui est bel et bien arcueillaise et qui ne manque pas de charme.

Samedi 28 avril | Visite du parc de Vilgénis à Massy pour  y découvrir un site où sera prochainement rouvert un tronçon de la Bièvre, en attendant sa réouverture programmée à Arcueil.

Mercredi 2 mai | Réunion de travail des maires du Grand-Orly Seine Bièvre consacrée à l’organisation et au fonctionnement de ce Territoire. Je suis très attentif aux conséquences pour Arcueil des décisions prises au niveau du Territoire, et soucieux que  celui-ci exerce ses compétences (collecte des déchets, entretien des voiries, etc.) dans une relation de proximité avec notre ville   et ses habitants.
Intéressante réunion de concertation sur la requalification de la RD 920 (avenue Aristide Briand à Arcueil) à l’école Aimé  Césaire, où les participants interpellent les responsables du projet pour que celui-ci prenne mieux en compte la place des  transports en commun (les bus) et celle du vélo. Je sais que ces questions sont revenues fortement dans d’autres réunions qui  se sont tenues dans les villes voisines concernées, et j’écris au président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine qui  pilote le projet pour lui demander de mieux les prendre en compte en poursuivant la concertation.

Vendredi 4 mai | Rendez-vous avec la directrice du centre commercial La Vache Noire. Comme tout le monde, je constate qu’un certain nombre de boutiques restent fermées et j’ai lu des articles de presse un peu inquiétants sur le sujet. Cependant, la  directrice m’assure que le centre se porte bien et qu’une dizaine de nouvelles enseignes vont ouvrir d’ici la fin de l’année.

Lundi 7 mai | Dans la matinée, je me rends avec Gérard Vergison-Rozier, notre conservateur municipal du patrimoine, sur le  site de l’avenue de la Convention où de nouveaux vestiges du jardin des Guises ont été mis à jour. Merci à Gérard et aux archéologues du Département qui ont réagi assez vite pour permettre la conservation de ces éléments patrimoniaux importants de l’histoire de notre ville.

Mardi 8 mai | Commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale, un conflit qui a semé l’horreur pendant cinq ans en  Europe et dans le monde. Il importe de tout faire pour que les idées monstrueuses du nazisme ne puissent jamais ressurgir ; or la période actuelle montre que ce risque n’est pas écarté.

Jeudi 10 mai | La commémoration de l’abolition de l’esclavage est devenue une tradition dans notre ville. Cette année encore, des lectures, danses et chants émouvants rappellent avec force le souvenir de ce passé douloureux.

Mardi 15 mai | Visite à Anis-Gras qui accueille des collégiens de l’académie de Créteil venus exposer leurs travaux réalisés  pendant l’année dans des ateliers culturels et scientifiques. J’ai un oeil particulier pour deux ateliers de Dulcie September. Première cette année, la présence d’écoliers participant à des chorales : les écoles Aimé Césaire et Olympe de Gouges sont  représentées, avec une production musico-théâtrale d’élèves d’Olympe de Gouges.
« Nuit des écoles » à Olympe de Gouges : en  début de soirée, avec Sophie Lericq, adjointe au maire chargée de l’éducation, je rejoins des parents de Louise Michel et  Olympe de Gouges mobilisés contre des fermetures conditionnelles de classes. J’assure les familles et les enseignants du  soutien de la municipalité contre ces annonces de fermetures totalement injustifiées au vu du nombre d’enfants attendus dans ces écoles à la rentrée prochaine.

Mercredi 16 mai | Réunion au Conseil départemental sur l’avancée du projet de réouverture de la Bièvre à Arcueil et Gentilly. Le dossier avance bien et sans trop de retard : des travaux préparatoires préalables seront menés cet été sur le viaduc de l’autoroute, et le chantier portant directement sur la réouverture de trois tronçons de la rivière devrait débuter le printemps  prochain.
En fin d’après-midi, petite fête pour le départ à la retraite du docteur Alain Lesiour que beaucoup d’Arcueillais.es connaissent puisqu’il a exercé durant quarante-deux ans comme médecin généraliste dans notre centre municipal de santé qu’il a également dirigé. Alain prend aujourd’hui une retraite bien méritée, mais il reste un citoyen engagé.

Jeudi 17 mai | L’assistance est nombreuse et l’émotion est  forte à l’église Saint-Denys pour les obsèques de Charles Di Gennaro qui s’est engagé durant toute sa vie pour Arcueil.

 

A lire...

Carnet de route du maire-ANC 287-Mai 2018

A lire : extrait d'ANC Arcueil notre Cité - Mai 2018