Accueil | La Mairie | Carnet de route du maire | Carnet de route du maire – Février 2019

Carnet de route du maire – Février 2019

« Grand débat, oui. Mais… »

Christian Métairie, maire d’Arcueil, vice-président du Conseil départemental

Jeudi 29 novembre | Rencontre avec les retraités à l’hôtel de ville. À l’ordre du jour : la présentation du projet immobilier
audacieux et innovant Ecotone sur le Coteau. Au-delà, un débat s’engage sur les nouvelles modalités possibles d’habitation, comme les foyers-logements, les habitats partagés et les résidences intergénérationnelles du type Babayagas à Montreuil.
Nous convenons de mettre en place un groupe de travail avec les personnes intéressées pour visiter les résidences existantes et réfléchir à ce qui pourrait se faire à Arcueil. Autre sujet : les animations et les voyages. Là aussi, nous décidons de lancer un groupe pour travailler à des propositions.

Samedi 1er décembre | La Journée des solidarités organisée par le Département du Val-de-Marne rassemble comme chaque année de nombreux Arcueillais.es avec des associations. L’ambiance est très conviviale et c’est un beau moment de plaisir partagé qui ouvre la période des fêtes de fin d’année.

Mardi 4 décembre | À l’Espace Jean Vilar, j’assiste à l’un des spectacles offerts par la Ville à tous nos écoliers. C’est un moment fort pour ces enfants et pour moi de les voir réunis dans notre salle municipale pour découvrir un spectacle de qualité.

Vendredi 7 décembre | Fête de fin d’année de la petite enfance qui rassemble les familles des enfants accueillis dans nos crèches municipales avec les personnes qui les prennent en charge tous les jours.
Dîner du Téléthon au collège Dulcie September : épaulés par des chefs bénévoles, les élèves de la section d’enseignement général et professionnel adapté, spécialisée dans la restauration, servent un dîner gastronomique. Comme les années  précédentes, cette initiative est un succès : la salle est pleine, les convives se régalent et l’argent récolté servira à la lutte contre  les myopathies.

Samedi 8 et dimanche 9 décembre | Week-end chargé d’initiatives. Le samedi : remise de médailles du travail, atelier cuisine organisé par Arcueil Village devant la résidence Zola, loto solidaire du collectif du quartier Laplace et assemblée générale de l’Amap « Les paniers d’Arcueil ». Dimanche aprèsmidi : concert exceptionnel avec des chanteurs de l’Opéra de Paris à l’église Saint-Denys.

Mercredi 12 décembre | Comité de pilotage de la Métropole du Grand Paris sur la mise en place d’une « zone à faibles émissions ». Il s’agit de proposer des mesures pour lutter contre les effets de la pollution en Île-de-France, notamment pour  protéger les enfants qui sont de plus en plus touchés. Il était temps que le débat s’ouvre sur cette question très importante et  j’espère qu’il débouchera rapidement sur des mesures concrètes.

Jeudi 13 décembre | Devant des centaines d’architectes passionnés par le sujet, j’inaugure au Pavillon de l’Arsenal l’exposition « Transformations pavillonnaires » qui met en vedette huit projets pilotes menés avec des propriétaires arcueillais (lire p. 7).

Samedi 15 décembre | Vernissage de la Biennale des amateurs à la galerie municipale Julio González, une belle initiative récurrente du Centre culturel communal Erik Satie.

Dimanche 16 décembre | Sur le parvis de la garer RER Laplace, j’accueille les participants à la « Marche des oreilles » venus de la ville du Blanc (Indre) jusqu’à Paris pour défendre leur maternité. Arcueil est leur dernière étape et je les accompagne jusqu’à la mairie du XIVe arrondissement parce que je partage leur combat pour la défense de l’hôpital public.

Mardi 18 décembre | Avec des parents d’élèves et mes adjointes à l’éducation (Sophie Lericq) et à l’enfance et la restauration scolaire (Francine Ketfi), nous déjeunons avec les enfants à l’école maternelle Danielle Casanova.

Lundi 7 janvier | Après la période des fêtes, calme et sans incident notoire dans notre ville, l’activité municipale reprend son  rythme habituel. L’actualité est dominée par le lancement du « Grand débat national » et je décide d’ouvrir des cahiers de doléances à Arcueil pour permettre aux habitant.e.s d’exprimer leurs attentes. Partout où ces cahiers ont déjà été ouverts, il ressort que les attentes portent sur plus de justice et une démocratie revivifiée. J’espère que ce débat qui s’ouvre permettra au gouvernement et au président de répondre à ces attentes, mais faut-il encore qu’ils en aient la volonté sans exclure du débat les questions qui ne leur conviennent pas a priori. Je note au passage que le patronat et le monde de l’entreprise ne sont pas  parties prenantes des discussions, comme s’ils étaient complètement exonérés de leurs responsabilités, ce qui a abouti à la solution bancale de faire porter l’augmentation du Smic de cent euros sur le budget de l’État. Tout le monde doit contribuer  dans la mesure de ses moyens : c’est le sens de la demande très largement partagée de rétablissement de l’ISF (impôt de  solidarité sur la fortune), à laquelle s’ajoute pour moi l’arrêt du CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) qui  représente vingt milliards d’euros par an rétrocédés aux entreprises sans effet notable sur l’emploi, alors que c’était l’objectif  annoncé.

Vendredi 11 janvier | Près de quatre cents retraités participent au traditionnel banquet de début d’année offert par la municipalité aux Esselières (Villejuif). Tout le monde est satisfait du repas, des animations et de l’après-midi dansante, mais j’entends le souhait de trouver un autre lieu pour l’année prochaine et nous allons nous y efforcer.

Vendredi 18 janvier | Depuis la rupture d’un câble par un engin de chantier le mercredi 16 à 18h, le téléphone et la messagerie  électronique de la mairie sont coupés. Le fournisseur, SFR, se montre particulièrement incompétent et peu réactif pour  remédier à cette situation grave puisque nous ne pouvons plus assurer certaines de nos missions et obligations de service public  vis-à-vis des habitants. Merci à notre service informatique qui est parvenu à mettre en place des solutions minimales d’urgence.

Mardi 22 janvier | Premières chutes de neige de l’hiver. Dès cinq heures du matin, des agents de la commune salent les voiries  et des équipes sont sur le pont toute la matinée pour déneiger les trottoirs devant les écoles, les équipements, les gares RER et sur les axes les plus fréquentés.

 

A lire...

Carnet de route du maire – Juin 2019

A lire : extrait d'ANC Arcueil Notre Cité - Juin 2019