Accueil | La Mairie | Carnet de route du maire | Carnet de route du maire – Juin 2019

Carnet de route du maire – Juin 2019

« La justice m’empêche de refuser l’implantation de nouvelles antennes de téléphonie mobile. Mais nous serons vigilants et transparents sur les ondes émises par ces antennes. »

Christian Métairie, maire d’Arcueil, vice-président du Conseil départemental

Jeudi 9 mai | Rendez-vous avec des responsables de Free venus plaider pour l’installation d’antennes relais pour le réseau de téléphonie mobile. Sachant combien les Arcueillais.es sont sensibles à la question des ondes et estimant qu’il y avait déjà  suffisamment d’antennes dans la commune, j’ai refusé depuis que je suis maire toutes les demandes d’implantation d’antennes supplémentaires. Après deux ans de péripéties judiciaires au tribunal administratif, tous les refus ont été annulés et la justice nous contraint à autoriser de nouvelles implantations. Nous allons tenter a minima de faire en sorte que ces nouvelles antennes soient implantées le plus loin possible des écoles, des centres de loisirs et des crèches, et de limiter au maximum leur nombre. Dans tous les cas, nous ferons effectuer des mesures des ondes émises avant et après l’installation des antennes et nous  rendrons publiques ces mesures. La nouvelle génération de téléphonie en 5G est devant nous et elle nécessitera de nouvelles antennes, à Arcueil comme partout ailleurs. Soyons donc collectivement vigilants.

Vendredi 10 mai | Avec mes collègues maires de Cachan, Gentilly et du Kremlin-Bicêtre et les présidents des offices, nous présentons à la presse le projet de regroupement des offices publics de l’habitat (ex-office HLM) de nos quatre villes. L’enjeu est de maintenir cet outil si utile pour mener une politique du logement à l’échelle locale en préservant la proximité du service aux locataires. Quelques jours plus tard, le 14 mai, à l’hôtel de ville, nous présenterons aussi ce projet aux locataires d’Opaly.

En début de soirée, comme chaque année, cérémonie de commémoration de l’abolition de l’esclavage. L’esclavage a mis longtemps à être aboli, puis à être reconnu comme un crime contre l’humanité. Dans le contexte actuel, cela nous rappelle qu’il  est nécessaire de rejeter avec fermeté et sans ambiguïté toutes les discriminations entre êtres humains.

Samedi 11 mai | Encore un week-end avec de nombreuses initiatives, en particulier la onzième édition du marché des potiers qui anime le quartier du centre historique. Un rassemblement de parents d’élèves se tient à la Vache Noire. Les participants sont assez nombreux ; ils disent leur inquiétude vis-à-vis de la loi Blanquer et des conditions de la rentrée scolaire dans les écoles de la ville.

Mardi 14 mai | Invité par ses dirigeants, je visite Time Tripper, un espace de jeux installé depuis quelques mois sur le coteau d’Arcueil, près de Marin Beaux-Arts. Je me réjouis de l’implantation de cette structure de loisirs qui est une nouvelle preuve du  dynamisme et de l’attractivité de notre ville.

Mercredi 15 mai | Tôt le matin, je me rends au MIN de Rungis avec la députée européenne Karima Delli pour faire part de notre très forte désapprobation à l’égard de l’arrêt du train de primeurs qui relie chaque nuit Perpignan au marché de Rungis. Ce fret  ferroviaire permet d’économiser la pollution de trente mille camions par an. Sa suppression à compter de fin juin fait beaucoup  réagir, y compris les dirigeants du MIN qui la regrettent. Face au concert de réactions, la ministre des transports annonce que le train sera maintenu au moins jusqu’à la fin de l’année. Hélas, à force de tergiversations, cette décision est trop tardive pour que la SNCF revienne sur l’arrêt de la ligne à la fin juin. Tout doit être fait maintenant pour que la ligne soit  rétablie dès que possible, c’est-à-dire l’automne prochain.

Vendredi 17 mai | Avec Sophie Lericq, adjointe au maire chargée de l’éducation, nous rencontrons Guylène Mouquet-Burtin,  directrice académique des services de l’Éducation nationale du Val-de-Marne, pour lui demander des moyens supplémentaires pour trois écoles de la ville qui en ont spécialement besoin : Pauline Kergomard, Jean Macé et Louise Michel. Elle nous écoute  avec attention et s’engage à accompagner au mieux ces écoles dans les limites des moyens dont elle dispose. À suivre donc… Nous en profitons aussi pour lui rappeler notre opposition aux hypothèses de fermetures de classes envisagées dans certaines écoles et notre souhait que ces fermetures soient annulées dès maintenant et sans attendre les décomptes des effectifs d’élèves à la rentrée.

Samedi 18 mai | Comme chaque printemps, ce samedi matin est consacré à l’accueil des nouveaux habitants. Avec des élus de la municipalité, nous leur faisons découvrir les nombreuses richesses patrimoniales de la commune, ses équipements et ses  projets avant de faire plus ample connaissance autour d’un verre de l’amitié. Et comme c’est chaque fois le cas, c’est une satisfaction et une fierté d’entendre toutes et tous ces nouveaux Arcueillais.es dirent qu’ils sont très contents de s’être installés dans notre commune.

Samedi 25 mai | Fête de la nature à la Maison de la Bièvre. C’est l’occasion pour les petits et les grands de participer à des animations ludiques et pédagogiques sur la préservation de notre environnement.

Dimanche 26 mai | Dès 7h30, des citoyen.ne.s, elu.e.s et agent.e.s municipaux sont sur le pont pour l’ouverture des bureaux de  vote pour l’élection des parlementaires européens. Je les remercie pour leur engagement indispensable pour la tenue de ce  scrutin

A lire...

Responsable du pôle Patrimoine et Interventions Techniques

La mairie recrute