Accueil | La Mairie | Conseil municipal | Année en cours | Christian Métairie, nouveau maire d’Arcueil

Christian Métairie, nouveau maire d’Arcueil

Les élus

Lors de la séance du samedi 10 décembre, le conseil municipal a élu Christian Métairie maire d’Arcueil. Le conseil a également procédé à l’élection des adjoints lors de cette séance, ainsi que le l6 décembre.

Anne-Marie Gilger a été élue première adjointe. Les autres adjoints qui ont été élus sont : Max Staat, Carine Delahaie, Antoine Pelhuche, Juliette Mant, Jean-Michel Arberet, Anne Rachjman, Sophie Lericq, Sylvie Sapoval, Hélène Peccolo et Lucie Dauvergne. 

Lire ici l’allocution de Daniel Breuiller, qui a remis l’écharpe de maire à son successeur.

Discours de Christian Métairie prononcé lors de ce conseil municipal

Mesdames et Messieurs

Une fois n’est pas coutume et au-delà du protocole, je souhaite tout d’abord saluer les citoyennes et citoyens présents aujourd’hui. Bienvenue à l’hôtel de ville, votre maison.

Merci :

  • Aux parlementaires
  • Aux maires,
  • Aux conseillères et conseillers départementaux
  • Au président du territoire Grand Orly Seine Bièvre, et aux nombreux vice-présidentes et vice-présidents présents
  • Aux élus des différentes villes
  • Aux représentants des formations politiques de gauche
  • Aux responsables associatifs,
  • Aux personnels d’Opaly, notre partenaire si précieux
  • Aux cadres et agents municipaux présents ce matin
  • Et enfin aux élus du conseil municipal d’Arcueil

Votre présence me touche et je vous en suis reconnaissant.

Vous me permettrez, à l’issue de cette élection de dire quelques mots.

Tout d’abord pour vous remercier chers collègues de la confiance que vous m’accordez en me désignant comme Maire de notre ville d’Arcueil. J’ai conscience de la charge et de la responsabilité que cela représente, mais je sais compter sur chacune et chacun d’entre vous comme je sais aussi compter sur la participation vigilante, bienveillante et exigeante des habitants de notre ville, d’un monde associatif dynamique et de l’ensemble des agents de notre collectivité.

——————————————-

Je commencerai ce propos en renouvelant à Daniel Breuiller mes remerciements, mais je sais aussi que ce sont les vôtres, pour son action en faveur d’Arcueil et des Arcueillais.

Je veux ici saluer :

1/ L’homme, son engagement, ses valeurs et ses convictions

2/ Les actions, les projets et les réalisations qu’il a menés

3/ Son engagement au service du bien commun et du travail collectif.

1/ Je commencerai par l’homme

Daniel Breuiller aime Arcueil et les Arcueillais ses habitants. Il s’est attaché tout au long de ses mandats à impliquer le plus grand nombre, pour que chacune et chacun, quels que soient son âge, ses origines, sa condition sociale ou physique se sente bien à Arcueil.

Daniel Breuiller est connu et reconnu comme un élu atypique. Loin des postures, disant souvent ce qu’il pense et cherchant les points de convergence pour avancer malgré l’instabilité institutionnelle et les alternances politiques.

 

2/ Je poursuivrai par la multitude d’actions, de projets et de réalisations

Ces 20 dernières années, Arcueil s’est transformée. Je voudrais l’illustrer en référence à notre programme municipal.

Faire avec les habitants, avec vous plutôt qu’en votre nom

  • La création des assemblées de quartier, parce qu’il faut démontrer que les habitants sont acteurs et décideurs de leur ville. Mais il faut le faire sans démagogie en donnant la priorité à ce qui relève de l’intérêt commun plutôt qu’aux intérêts partisans
  • Le référendum des portes d’Arcueil, emblématique de nos volonté et de nos actes

Une ville fraternelle et solidaire

  • Un établissement d’hébergement de personnes âgées dépendants EPHAD et le développement des activités pour les retraités
  • La Maison des solidarités
  • La charte Handicap et tout le travail menée par la commission communale d’accessibilité

Préserver le caractère de notre ville à taille humaine

  • La transformation du quartier de la vache Noire avec l’accueil de grandes entreprises, richesse humaine et économique pour la ville
  • Le renouvellement urbain du Chaperon Vert qui se poursuivra encore quelques années
  • Les aménagements réalisés dans l’ancien centre avec la mise en valeur de notre patrimoine historique, particulièrement réussi
  • Une offre de logements diversifiés, des démolitions, des constructions et des réhabilitations énergétiques avec notre bailleur Opaly (Irlandais, PVC, Delaune et Cherchefeuille)

Mieux vivre au quotidien

  • D’un point de vue environnemental avec la Géothermie, la ville comestible, la Ressourcerie, notre apport à la COP21 ou encore la 2è fleur obtenue cette année
  • Avec une mobilité plus durable et plus apaisée, avec les zones 30, Vélib et Autolib
  • Dans le champ éducatif la livraison des écoles ODG et Aimé Césaire, la réhabilitation lourde de l’école Kergomard, la réforme des rythmes scolaires, le partenariat avec le collège, l’aide aux devoirs, la crèche Paul Eluard, la crèche halte-garderie
  • Avec une offre culturelle étoffée avec nos équipements municipaux, mais aussi Anis Gras et l’Université Populaire d’Arcueil
  • Avec des équipements sportifs dont le skate-parc, des gymnases, certains construits, reconstruits et même re-reconstruits !

Une ville ouverte

Sous l’impulsion de Daniel Breuiller, Arcueil s’est par ailleurs très tôt impliquée dans la coopération intercommunale.

  • Avec les villes voisines qui constitueront la communauté d’agglomération du Val du Bièvre. La 1ère en Ile de France.
  • Avec Paris et les villes de la petite couronne bien avant que l’on parle du Grand Paris.
  • Dans la coopération de la vallée scientifique de la Bièvre.

De plus en plus, nous sommes amenés à raisonner et à mettre en commun nos intelligences et nos ressources avec nos collègues des villes voisines. Ce fut le cas avec la CAVB qui a géré les compétences liées à l’eau, l’assainissement, la voirie, le développement économique, la politique de la ville, les ordures ménagères, l’enseignement de la musique avec les conservatoires, certains équipements culturels rayonnant dont Anis Gras, les piscines ou les Valouettes. Aujourd’hui et sans doute encore demain, le territoire Grand Orly Seine Bièvre et la Métropole du Grand Paris… (à travailler)

Mais cette coopération c’est aussi avec le monde, avec l’Afrique du Sud et la Palestine dans la continuité des combats menés par Marcel Trigon et ces équipes aux quelles certains d’entre nous avions participé.

3/ Enfin, son engagement au service du bien commun et du travail collectif

Il a fait le pari de l’intelligence collective dans sa manière de conduire les équipes municipales depuis 1997. Intelligence collective aussi lorsqu’il s’agit de faire participer les habitants aux projets qui engagent la ville sur le long terme.

——————————————-

De cet inventaire à la Prévert – je vous rassure je n’ai pas tout cité pour ne pas non plus être trop long – nous sommes nombreux ici à pouvoir nous réclamer et à nous en féliciter. Il s’agit aussi d’un bien précieux que je m’engage à poursuivre avec persévérance et opiniâtreté

Rien ne se fait sans :

  • Un projet partagé
  • Une équipe animée par l’intérêt général
  • Une administration forte et compétente
  • Un partenariat respecté

Le tout, pour une action publique au service des habitants

Cette œuvre collective a été permise tout en limitant la fiscalité pesant sur les ménages, en nous dotant de ressources nouvelles par une politique de réserve foncière et d’accueil d’entreprise, et par une gestion rigoureuse de notre budget.

Cette liste de réalisations nous rappelle que l’espoir est là où des hommes et des femmes se mobilisent, agissent pour le vivre ensemble, pour le respect mutuel, la solidarité, la citoyenneté, contre les exclusions, contre le racisme et pour que ces mots magnifiques de  liberté, d’égalité, et de  fraternité ne restent pas des concepts creux.

Notre «  marque de fabrique » c’est avant tout la volonté d’associer toutes les Arcueillaises et tous les Arcueillais, aux décisions qui concernent leur avenir et celui de notre ville. Cette volonté m’animera dans l’exercice de ma fonction et j’en sûr de l’engagement de notre majorité plurielle.

Cette démarche de décisions et de co-construction, associant en permanence la population, sera poursuivie dans la mise en œuvre du projet municipal sur lequel nous avons été élus en 2014.

Je sais pouvoir compter aussi sur nos partenaires, enseignants, responsables associatifs, entreprises locales source de notre dynamisme mais également  sur les partenaires institutionnels qui sont le Département,  la Région, l’Etat et dont l’action doit permettre de profondes améliorations pour Arcueil.

Un mot particulier à l’attention du monde associatif. Une ville plus solidaire, plus humaine cela n’est pas un slogan. C’est une volonté, une action de chacun, chaque jour. La vie associative locale en est un des fondements. Elle est une démarche de citoyenneté car chacune et chacun doit vivre la ville et participer ainsi à son propre développement. Je formule à tous ces responsables des remerciements chaleureux et l’envie de poursuivre nos actions et nos projets.

Je n’oublie pas le service public local que certains critiquent. Je pense pour ma part qu’il est nécessaire, qu’il constitue notre patrimoine commun au service de tous. Je veux ici remercier les agents qui donnent sens et corps à notre service public local, que ce soient dans les écoles, les accueils de loisirs, au CMS, dans les espaces et équipements publics, bref dans notre vie quotidienne.

Monsieur Truffaut dans son propos a parlé de l’échec d’une politique, et nous a fait un quasi cours de morale. Le bilan que je viens d’évoquer permet à chacun et à chacun de mesure la nature de l’échec. Quand à la morale, je vous propose de reprendre le procéder qu’il utilise dans sa page mensuelle du journal municipal, des extraits de la presse. En voilà quelques-uns :

Nouvelle enquête judiciaire sur des soupçons d’escroquerie lors des campagnes du FN (Le Monde.fr 22 novembre 2016)

Reims : un ex-candidat FN condamné à 2 ans de prison pour trafic d’armes (LCI 9 novembre 2016)

Affaire des assistants parlementaires FN : l’Europe réclame 339 000 euros à Marine Le Pen (31 octobre 2016 Marianne.net)

Financement des campagnes FN en 2012: le parquet demande un procès (22 juillet 2016 l’Express)

Les comptes de campagne du Front national épinglés (5 mai 2016 l’Express)

Soupçons de fraude au FN : Marine Le Pen entendue comme témoin assisté (Le Point  05 janvier 2016)

Financement du FN : le trésorier du parti mis en examen (Le Figaro 21 novembre 2015)

FN: les « millions d’euros » que Jeanne, le microparti de Marine Le Pen, aurait « engrangé » (16 décembre 2014 l’Express)

Le microparti de Marine Le Pen visé par la justice (Le Monde.fr  15 avril 2014)

J’en profite aussi pour l’inviter à travailler un peu plus ses dossiers locaux. A part faire de la com’, quitte à tenir des propos diffamatoires pour lesquels il a été condamné,  il ne brille pas par la qualité de sa participation au travail de cette assemblée.

Enfin j’en profite encore pour rappeler aussi quelques éléments saillants du programme de M. Truffaut :

  • fermer le Centre Municipal de Santé qui accueille chaque année plus de 5000 Arcueillais.
  • fermer la salle Jean Vilar, lieu de culture rayonnant au-delà des frontières communales car reconnu pour la qualité de sa programmation à des tarifs accessibles au plus grand nombre.
  • traiter Erik Satie d’alcoolique, de communiste et de lâche se ridiculisant devant la France entière et faisant une magnifique publicité pour les initiatives locales commémorant le 150ème anniversaire de l’artiste.
  • Il voter contre la réhabilitation des ateliers municipaux afin d’améliorer le confort de travail des salariés de la ville…

Voilà quelques exemples des contributions du FN aux débats du Conseil municipal depuis 3 ans.

Même s’il est sombre, je dirais quelques mots sur les contextes

  • Un contexte politique qui a toutes les allures d’une crise de régime. Une période douloureuse, une période dangereuse qui fait le lit de la droite rétrograde et néolibérale, le jeu aussi de la droite extrême.
  • Un contexte économique et institutionnel qui impacte les populations mais également les institutions censées les protéger. Les collectivités locales sont aux prises avec des difficultés budgétaires inégalées depuis bien longtemps.
  • Un contexte international particulièrement complexe et tendu.
  • Un contexte financier pour le moins difficile avec des baisses de dotations d’état qui impactent douloureusement et dangereusement  l’ensemble des collectivités territoriales. Il y a de ce point de vue nécessité à repenser différemment la répartition de la richesse nationale et à répartir l’argent public là où il est utile et efficace.
  • Un contexte climatique qui de par ses enjeux concerne chacune et chacun d’entre nous sur la planète. «Nous n’héritons pas la terre de nos ancêtres, mais nous l’empruntons à nos enfants ». Cette très belle maxime doit être inscrite au cœur des politiques locales, nationales et internationales, comme elle doit imprégner les comportements citoyens de chacun de nous. Les problèmes climatiques actuels pour preuve l’épisode de  pollution atmosphérique que nous subissons ces jours derniers nous invitent avec force à agir.

Pour conclure ce passage, peut-être une pointe d’humour avec cette phrase de Francis Blanche : « Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement ».

Dans ce contexte difficile, nous avons besoin d’empathie, d’intelligence et de collectif, et de ce point de vue Arcueil n’est pas dépourvu bien au contraire.

Notre ville a un beau challenge à relever pour maintenir en vie l’alternative aux vents mauvais, et ensemble nous y parviendrons.

Rappeler ce qui a été fait hier, évoquer ce qui est en cours aujourd’hui, c’est aussi construire ce que sera demain.

Nous avons été élus sur un programme, nous avons été élus sur des engagements dont beaucoup sont déjà mis en œuvre. Je vais poursuivre avec l’équipe municipale en place la mise en œuvre de ce programme en relevant les défis liés au contexte difficile.

Nous serons amenés ensemble, à l’automne prochain à présenter un bilan à mi-mandat de la mise en œuvre de notre engagement. Ce sera l’occasion d’un dialogue à grande échelle entre les élu-es et les citoyens, mais aussi entre les citoyens entre eux et avec tous les partenaires de la ville sur la base du programme municipal qui fixe le cap à tenir sur la base des enjeux suivants :

  • Renforcer le vivre ensemble dont nous avons tant besoin
  • Concourir à une ville plus sûre, en sachant que les solutions ne sont ni simples ni évidentes ce qui ne doit pas nous empêcher d’agir
  • Faire de l’éducation et de la culture le socle d’une société émancipée et respectueuse
  • Etre acteurs des enjeux environnementaux en agissant concrètement au quotidien

Notre équipe s’est présenté devant les citoyennes et les citoyens avec comme mot d’ordre Arcueil Ensemble..

Je veux solennellement assurer chacune et chacun de ma volonté de s’inscrire dans ce slogan qui incarne l’identité et la spécificité d’Arcueil depuis plusieurs décennies.

Nous avons encore de belles réalisations à porter :

  • La réouverture de la Bièvre en réintégrant des espaces de nature en ville et de biodiversité
  • Le projet d’aménagement autour de l’hôtel de ville intégrant notamment l’agrandissement de l’école Barbusse (restauration), une placette conviviale et des espaces verts
  • L’informatisation des écoles et la fin du déploiement de la Fibre optique
  • Un RER B amélioré et de nouveaux réseaux de transports comme la ligne 15 et 14 qui desserviront demain les frontières communales

Le triste épisode de pics de pollution nous a rappelés cette semaine que les transports en Ile de France sont au bord de l’asphyxie, les attentes sont fortes.

  • La poursuite du combat pour obtenir des moyens renforcés pour le commissariat du KB, la requalification de la RD 920 (ex N20)
  • La restauration collective, le projet en cours sur le gaspillage alimentaire
  • L’introduction à venir du tirage au sort et du budget participatif, qui renforceront l’implication de chacun dans la vie de la cité
  • Le futur Centre Municipal de Santé au sein du quartier renouvelé du Chaperon Vert

Réussir tout cela, et bien d’autres choses, c’est le plus bel hommage qu’on puisse faire à Daniel Breuiller et c’est la garantie du respect des engagements pris devant les Arcueillais.

Enfin, pour terminer, j’aimerais vous dire toute l’émotion que j’éprouve aujourd’hui. Arcueillais de toujours, j’ai grandi et vécu dans notre ville. Je suis honoré de la confiance qui s’est exprimée par l’équipe municipale et qui reflète la diversité et la richesse des habitants. Je serai présent au quotidien auprès de toutes les Arcueillaises et de tous Arcueillais, quel que soit leur âge, sans distinction de sexe, de religion, d’origine.

Confucius nous dit que « tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne alors qu’il réside dans la façon de la gravir », c’est sur ce chemin que je vous propose d’avancer et d’écrire une nouvelle page pour Arcueil en relevant ensemble les défis qui s’offrent à nous.

Je vous remercie.

 

A lire...

Conseil municipal

conseil municipal du 7 févr. 2019

Ecouter la séance Lire le compte-rendu