Congrès mondial de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature

communiqué de presse

logo mairie arcueil

 

Arcueil, le 10 septembre 2021

CONGRÈS MONDIAL DE L’UNION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION DE LA NATURE

congres uicn

Du 3 au 11 septembre, le Congrès mondial de la nature de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) se tient à Marseille, quelques semaines après la publication du sixième rapport du GIEC. Organisé tous les quatre ans, le congrès rassemble des milliers de représentant·e·s de gouvernements, d’ONG, d’associations, d’entreprises, de scientifiques, de communautés autochtones et de collectivités locales. Le réseau permet de rassembler et mobiliser les acteur·trice·s internationaux·ales de la conservation, de lancer de nouvelles actions et d’influencer sur l’agenda mondial. Des décisions fortes sont attendues, que ce soit sur les espèces menacées, la déforestation importée ou encore sur l’effondrement de la biodiversité.

La protection de nos écosystèmes est l’un des enjeux majeurs de notre civilisation. La nature jouit d’un droit inhérent à exister et prospérer que nous devons reconnaître. Face aux multiples activités et projets polluants ou destructeurs, il est temps de lui accorder un statut qui permette de défendre, en son nom, ses intérêts.

Nous n’attendrons pas que les droits des écosystèmes soient enfin reconnus dans les droits français et européens pour agir au niveau local. Les collectivités locales jouent un rôle essentiel dans la préservation et la reconquête de la biodiversité. C’est dans ce sens que je me suis rendu, ce jeudi 9 septembre, au Congrès mondial de l’UICN, afin d’affirmer mon soutien à la Déclaration des droits d’un fleuve : le Tavignanu, deuxième plus grand fleuve de la Corse.  En effet, le Tavignanu est menacé par un projet d’implantation d’un centre d’enfouissement de déchets dans l’un de ses méandres alors qu’il est le refuge d’une très riche biodiversité et d’espèces protégées et menacées.

C’est également l’occasion, d’affirmer mon engagement à initier une démarche similaire à Arcueil, autour de la Bièvre. La ville a depuis plusieurs années entrepris un projet de protection de cet écosystème qui fait la richesse de notre territoire, au travers de la réouverture de cette dernière (d’ici la fin de l’année 2021) ou encore  par les arrêtés anti-pesticides et la démarche du zéro-phyto.  Toutes ces actions contribuent – entre autres – à améliorer la qualité de vie des Arcueillais·es, à protéger la santé de tou·te·s, des habitant·e·s comme de la biodiversité. Ces engagements ont nécessité l’adhésion et l’implication des élu·e·s, des agent·e·s techniques et des habitant·e·s.

Nos écosystèmes, et notamment la Bièvre, méritent qu’on reconnaisse leurs droits, un défi vital car de leur bien-être dépendent notre existence et notre survie.

 

Christian Métairie, Maire d’Arcueil

 

CONTACTS PRESSE :

Marc MERIC DE BELLEFON
06 15 56 96 61
marc.mericdebellefon@mairie-arcueil.fr

François-Xavier DEBERNARDI
01 46 15 09 60
fx.debernardi@mairie-arcueil.fr

A lire...

decoration

Résultats : votation citoyenne

« Êtes-vous favorable à la création d’une régie publique de l’eau ? », c'est la question à laquelle vous pourrez répondre jusqu'au 19 septembre.