Accueil | Démocratie participative | Assemblées de quartier | Comptes-rendus des assemblées | CR assemblée Plateau Kergomard 13 avril 2015

CR assemblée Plateau Kergomard 13 avril 2015

Pour consulter ou télécharger ce compte-rendu au format PDF, cliquer ici : CR ASS KERGOMARD-PLATEAU 13-04-15

REVISION DU PLU D’ARCUEIL

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLEE DE QUARTIER PLATEAU/KERGOMARD DU 13 AVRIL 2015

Ecole Kergomard – 20h00-22h30 – environ 20 personnes

Les intervenants :
Max Staat – Maire-adjoint au Développement et renouvellement urbain
Mme Hélène Peccolo– Elue référente de l’assemblée de quartier Plateau/Kergomard
Delphine Lumina – Chargée d’études du bureau d’études Espace Ville
Bruno Schmit – Chargé d’études du bureau d’études Espace Ville

Mme Peccolo rappelle l’objet de l’assemblée de quartier et explique rapidement le déroulement de la réunion, à savoir : une introduction réalisée par M. Staat puis une présentation du bureau d’études Espace Ville sur les premiers éléments clés du diagnostic du Plan Local d’Urbanisme, un échange des participants par table et enfin une restitution avec l’ensemble des participants par le biais de rapporteurs.

Introduction de Monsieur Staat
M. Staat remercie les habitants de leur présence et développe l’importance de la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) pour la commune d’Arcueil.
Avec le PLU actuel, qui a maintenant dix ans, le territoire d’Arcueil a beaucoup changé avec, par exemple, l’évolution des quartiers de la Vache noire et du Chaperon Vert…. Avec celui que nous allons construire avec vous au cours de ces deux prochaines années, il s’agit de façonner la ville dans laquelle nous voulons vivre ensemble dans les dix années à venir.
Nous le ferons en trois étapes. La première, celle qui nous réunit aujourd’hui, consiste à faire un diagnostic partagé sur tout ce qui fait notre ville. Ce qu’il faut préserver, ce qu’il faut faire évoluer, pour toujours mieux répondre aux besoins des Arcueillais. La seconde, à la rentrée de septembre, consiste à définir les grandes orientations urbaines pour notre ville et enfin, début 2016, il s’agira de fixer le cadre règlementaire.
Il nous faut aussi prendre en compte des réformes et des lois qui vont impacter notre territoire. Par exemple, la création de la métropole du Grand Paris au 1er janvier 2016. Même si aujourd’hui ses compétences et celles qui resteront aux nouveaux territoires et aux communes restent à préciser, il est indispensable que les arcueillais expriment, sans attendre, leurs choix pour leur ville afin que ceux-ci soient incontournables. Par exemple, encore, prendre en compte le Schéma régional de développement de l’Ile de France (SDRIF) ou bien les lois sur l’environnement…
M. Staat, propose que le débat porte sur les grands thèmes suivants :
– une « Ville à taille humaine » avec les questions de la densité, de l’identité arcueillaise, des équilibres entre quartiers pavillonnaires et d’habitats collectifs, de l’animation de la ville…
– une « Ville pour tous » avec les questions du logement, de l’attractivité de la ville, des commerces, des services, des équipements publics, de la mixité sociale dans tous les quartiers, de développement économique, du prix du foncier…
– une ville durable, avec les questions de la nature en ville, des déplacements, des transports, des énergies, de la Bièvre, des parcs…

Présentation des éléments clés du diagnostic PLU –Bruno Schmit / Delphine Lumina

M. Schmit énonce en introduction que les éléments clés du diagnostic qui sont présentés constituent une synthèse et correspondent à un travail technique élaboré conjointement par l’équipe pluridisciplaine d’Espace Ville composée par des architectes, des géographes et une paysagiste.
M. Schmit indique que le diagnostic PLU est composé de trois parties :
– le diagnostic territorial
– le diagnostic socio-économique
– l’état initial de l’environnement
Elle rappelle que l’objectif est bien de réaliser un diagnostic partagé allant au-delà des données techniques, où le ressenti, le vécu des habitants doivent y être intégrés afin de réaliser un diagnostic reflétant bien Arcueil aujourd’hui.

Une projection est réalisée portant sur le contexte territorial, l’histoire, le patrimoine, le paysage, le bâti, les formes urbaines, le parcellaire, la densité, les habitants, les logements, le fonctionnement urbain, les équipements, les activités et l’emploi, la trame verte, les déplacements, le stationnement.

A l’issue de la présentation, M. Staat et Mme Peccolo rappellent les règles du jeu, à savoir un travail d’échanges et de débats par petits groupes de 5 à 6 personnes sur une durée de 30 à 40 minutes à l’aide de supports distribués avec désignation d’un rapporteur.

Restitution des échanges et débat avec les participants

Au cours de la soirée, les participants se sont exprimés, intercalant dans leurs interventions des éléments de constat, des questions et des propositions.

 

Arcueil Ville à taille humaine ?

Arcueil est une ville à taille humaine

Evolution du quartier du Plateau
Constats
– Point faible : carrefour des 4 chemins sous l’autoroute A6a qui est dangereux jusqu’à la station service
– C’est l’entrée d’Arcueil
– Les autoroutes constituent une fracture
– Les habitants du quartier n’ont pas l’impression d’habiter Arcueil
– Le quartier est excentré et un peu dortoir

Questions 
Y aura-t-il un accès direct depuis l’autoroute vers le projet Campus Grand Parc ?
M. Staat explique qu’à ce jour, il ne sait pas.

Propositions
– Il faudrait couvrir l’ensemble de l’autoroute
– Rester un quartier pavillonnaire

Espaces agréables / identité / symbole
Constats
-Vers l’ancienne mairie
– Symbole : la maison des examens, mis à part l’aqueduc

Formes urbaines/ gabarits du bâti/densité
Constats
– Un atout des quartiers pavillonnaires est la tranquillité

Propositions
– Les immeubles de 4 ou 5 étages sont acceptables
– Réaliser des immeubles de même hauteur que les immeubles anciens
– Les tours des coteaux (avis contrasté) : elles sont bien trop hautes, le plot du bas vers Gentilly à une hauteur acceptable
– Revaloriser certains quartiers et notamment le quartier du Plateau
– Conserver les points de vue sur Paris, pas de bétonnage

 

Arcueil Ville pour tous ?

Mixité / activités
Questions 
Quel est le devenir de l’atelier Lorenzi en face d’Anis Gras ?
M. Staat répond qu’il n’y a pas de projet sur l’atelier Lorenzi

Propositions
– Ne pas concentrer les familles en difficulté dans les hôtels
– Faire une pépinière d’entreprises
– Redynamiser le quartier
– Maintenir des activités et de l’artisanat sur la ville

Logements
Constats
– Le pourcentage de logements sociaux est suffisant

Propositions
– Avoir une mixité sociale et mieux répartir les différents types de logements (logement en accession ; logement locatifs privés ; logement sociaux) dans la ville

Patrimoine
Constats
– La rénovation de la rue Cauchy est un bel aménagement
– Le départ de la fonderie Susse est regretté

Animation de la ville / Commerces
Constats
– Les habitants du quartier Kergomard sont davantage tournés vers les communes voisines que vers Arcueil
– Pas assez de commerçants dans le quartier, il y en existait avant
– Le nombre de commerces sur la ville est suffisant
– Les habitants du quartier du Plateau vont faire leur course dans les communes voisines (Gentilly, Cachan, Montrouge, Kremlin Bicêtre, Villejuif)
– Il existait un marché au Chaperon Vert et aux 4 chemins
– Un manque d’animation dans la ville ou un manque de publicité et de communication sur les lieux et rendez-vous proposés.

Propositions
– Il faudrait un marché à Arcueil
– Créer un commerce de type superette au niveau de l’activité où il y a des« palettes »

Equipements /services
Propositions
– Mixer la population dans les écoles et notamment à l’école Jean Macé
– Faire de l’ancien CMS du mail Politzer un lieu culturel et de rencontre

 

Arcueil Ville durable ?

Transports / Stationnement/ déplacements / circulations douces

Constats
Aménagement de l’espace
– Les trottoirs au niveau de la couverture ne sont pas agréables pour les circulations piétonnes

Stationnement
– Agrandir l’avenue

Déplacements
– Le quartier n’est pas bien desservi par le réseau Valouette (1 bus toutes les 1h30 quand il s’arrête) ; certaines navettes ne s’arrêtent pas, le dimanche, les élèves sont en retard au collège. Le réseau est nécessaire pour les personnes âgées et pour les jeunes pour aller à la bibliothèque ou au stade.
– L’accès à l’hôpital du Kremlin Bicêtre bloque la circulation dans le quartier du Plateau
– Faire un accès facilité vers le Plateau (escalier mécanique, funiculaire) par le parc du Coteau
– Les circulations piétonnes et vélos sont compliquées et dangereuses, notamment pour les collégiens

Propositions
– Rendre agréable le passage piéton le long du Ricardo vers Gentilly
– Plus de liaisons piétonnes/ vélos sécurisées
– Sécuriser les déplacements des élèves pour aller à l’école, au collège, au stade

Espaces verts / Parcs / Bièvre
Constats
– La Bièvre est une rivière avec une eau non stagnante, sa réouverture est bonne chose pour la ville
– Il y a un manque d’espaces verts encore plus sur le quartier du Plateau
– Un manque de cohérence et de liaisons

Propositions
– Fleurir la ville
– Rendre plus accessible et traversable le parc des Coteaux
– Faire des liens qualitatifs entre les espaces verts
– Faire des jardins partagés sur le terrain Darius Milhaud, ne pas construire cet espace pour préserver la vue sur Paris

Nuisances / pollutions
Constats
– En raison des autoroutes, des pollutions sonores, visuelles et atmosphérique

 

Conclusion
Monsieur Staat remercie les habitants, et les invite à s’inscrire aux ateliers PLU du mois de mai et/ou à continuer ce travail de réflexion sur le diagnostic s’ils le souhaitent avec une remise des éléments avant le 1er juin 2015 en vue de la réunion publique de restitution le 24 juin prochain.

Espace Ville – 30 avril 201

A lire...

Compte-rendu C.C.Q Macé du 12 février 2019

A LIRE EN LIGNE