Accueil | La Mairie | Actualités municipales | Déclaration de Christian Métairie le soir du 7 mai

Déclaration de Christian Métairie le soir du 7 mai

Déclaration de Christian Métairie, maire d’Arcueil,
lors de la proclamation des résultats du 2nd tour de l’élection présidentielle

 

Je voudrais remercier les Arcueillaises et les Arcueillais, qui ont permis la tenue des bureaux de vote. Je voudrais remercier aussi le personnel communal qui très nombreux a contribué à l’organisation du scrutin. Je voudrais enfin remercier les élu-e-s qui se sont mobilisé-e-s tout au long de la journée pour suppléer à l’insuffisance d’assesseurs désignés par les candidats. Une fois encore la palme revient au Front national qui n’a désigné aucun assesseur dans notre ville. Mais grâce à la mobilisation des autres, le scrutin s’est déroulé dans de parfaites conditions.

A Arcueil, nous pouvons noter une participation restant forte (69%) bien qu’inférieure, comme au niveau national,  à celle du 1er tour. Nous pouvons noter aussi un nombre de votes blanc significatif. Le score du Front National à Arcueil reste faible (17,72 %), très inférieur à son niveau national mais en progression par rapport au 1er tour. Sa progression en voix est contenue à peu près à la somme de ses voix et de celles de Nicolas Dupont-Aignant, mais cela reste préoccupant.

Emmanuel Macron est bien sûr en tête et largement sur notre ville avec plus de 82% des voix exprimées et je crois que nous devons nous féliciter de ce score qui met le Front national à un niveau très bas. Mais ce serait une erreur de la part de notre nouveau président de la République de croire que les voix qui se sont portées sur lui sont toutes des voix d’adhésion. Un nombre significatif de ces voix sont des voix d’opposition au Front National, sans pour autant être des voix d’approbation.

Ce qui est vrai à Arcueil l’est aussi au niveau national. Le pire a été évité, rejeté par nos concitoyennes et nos concitoyens. Mais il important de mesurer les risques qu’auraient fait porter l’installation d’un régime fort et nationaliste qui nous était proposé. Regardons du côté de la Hongrie ou de la Turquie qui ont en quelques mois perdu tous les garde-fous qu’on croyait intangibles. Gardons enfin à l’esprit l’histoire, et le suivisme passé de nos institutions dans les moments sombres qu’a vécus notre pays. Les plus de 10 millions de voix qu’a obtenues Marine le Pen doivent nous interroger et nous faire réagir.

Nous ne pouvons pas construire notre avenir sur la base du populisme et du rejet de l’autre.  Nous devons, dès demain matin, travailler sans relâche à la reconstruction du désir et de l’espoir de changement économique, écologique, social et sociétal. Cela ne sera possible que sur la base du rassemblement de toutes et de tous ceux qui aspirent à une telle construction: formations politiques, associations, citoyennes et citoyens souhaitant s’engager individuellement.

De ce point de vue, la responsabilité des forces politiques de gauche et écologiste est grande. Il leur revient de proposer des solutions, et cela dès les prochaines élections législatives afin de permettre une représentation parlementaire à la hauteur des besoins et des attentes. C’est d’abord la responsabilité de la formation et du candidat qui a recueillis le plus de suffrage des électeurs de gauche et écologiste au 1er tour de rassembler largement dans un esprit d’ouverture, seule condition d’un succès même s’il risque d’être tout relatif.

J’aspire pour ma part à un soulèvement de l’intelligence collective, partout et naturellement dans notre ville et pour ma part je m’y engagerais.

Election presidentielle : les résultats à Arcueil

Déclaration du maire après le 1er tour

A lire...

L’intervention de Daniel Breuiller

Lors du conseil municipal du 10 décembre