Accueil | La Ville | Déclaration du maire après le 1er tour

Déclaration du maire après le 1er tour

Déclaration de Christian Métairie, maire d’Arcueil, à l’issue du 1er tour des élections présidentielles

Je voudrais tout d’abord remercier les arcueillaises et les arcueillais, qui comme assesseurs ou  simples citoyens ont permis la tenue des bureaux de vote, remercier aussi le personnel communal qui très nombreux a contribué à l’organisation du scrutin, et enfin remercier   les élu-es qui se sont mobilisé(es) tout au long de la journée. Grace à cette mobilisation, le scrutin s’est déroulé dans de parfaites conditions.

Vous me permettrez aussi de dire quelques mots sur les résultats du scrutin tels qu’ils sont connus à cette heure. Cette campagne s’est déroulée dans un climat très particulier, où les affaires ont pris plus de place que le débat sur les programmes et sur les projets, une campagne qui a poussé à son paroxysme la médiatisation.
Tout cela conduit, je crois, à l’urgence  d’une 6ème république et à une rénovation profonde de nos institutions et de la vie politique.

Quelques mots sur nos résultats arcueillais, en les comparant aux résultats de 2012, la dernière élection présidentielle. Jean-Luc Mélenchon arrive très largement en tête avec une progression de plus de 12%. Emmanuel Macron obtient lui aussi un bon score, difficilement comparable à 2012, seule référence les 7% de François Bayrou, mais c’est clairement autre chose. Il bénéficie clairement d’une partie de l’électorat de gauche de 2012 comme d’une partie de l’électorat de droite de 2012. Forte baisse du candidat PS Benoit Hamon  (-25%). Le score de Marine Le Pen est en baisse de -1% sur 2012, c’est un motif de satisfaction à ne pas bouder. François Fillon, perd lui 5%. Ces résultats à Arcueil, même si il y a des particularités locales, recoupent très largement les résultats nationaux.

Concernant ces derniers, nous savons maintenant que le second tour opposera Marine Le Pen à Emmanuel Macron. Alors que notre pays vit une crise profonde, une crise environnementale, sociale, politique, il y a besoin de réponses aux attentes de nos concitoyennes et de nos concitoyens, aux millions de chômeurs, aux travailleurs précaires, à toutes celles et ceux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Il y a besoin de réponses fortes. Le score de la gauche, le score des candidats qui s’en réclame, est aujourd’hui nationalement inférieur à 30%. C’est un résultat qui n’est pas satisfaisant.

Mais on le sait, les choses sont complexes. Même si Emmanuel Macron ne porte pas un programme de gauche, ce n’est pas forcément le cas de l’ensemble de ses électeurs, certains ont pensé en votant Macron voter utile pour battre la droite réactionnaire et le front national. Parmi les candidats de la gauche, Jean-Luc Mélenchon qui fait un résultat particulièrement remarquable   a mené une campagne mobilisatrice sur la base de valeurs communes au peuple de gauche. Benoit Hamon a fait un score décevant pour celles et ceux qui le soutenait, mais a su par son programme et son acharnement, porter le socialisme de gauche et l’écologie jusqu’au bout malgré les trahisons et le peu de soutien de son camp. Nous avons avec eux, la chance d’avoir deux candidats de gauche, porteurs d’une gauche renouvelée, porteuse d’espoir.

Nous ne pouvons  nous satisfaire des résultats qui conduisent à ce second tour Le Pen / Macron. Mais cela doit nous amener à réfléchir comment travailler ensemble. Il n’y aura pas de solution pour la gauche si l’on ne mesure pas tout ce qui la rassemble et si nous ne définissons pas tous ensemble les perspectives à mettre en avant pour envisager un avenir porteur d’espoir.

Concernant enfin la question du second tour, je n’ai pour ma part aucun doute, nous devons tout faire pour que Marine Le Pen ne soit pas élue. Pour beaucoup, le bulletin Macron aura cette signification.

 

A lire...

Un œil sur Arcueil

(Re)découvrez notre ville au travers d’un émouvant et spectaculaire court-métrage du réalisateur arcueillais Olivier Le Vaillant.