Accueil | Culture/Loisirs | A la une | Festival Femmes en résistance le 30 septembre à Jean Vilar

Festival Femmes en résistance le 30 septembre à Jean Vilar

Femmes en résistances à la modestie

Pendant 15 ans, nous avons maintenu le cap : montrer des films venus de tous les continents, faits par des femmes sur les femmes qui résistent. Résistent à la domination masculine, au système économique qui broie les plus précaires que sont si souvent les femmes. Résistent à l’obscurantisme, religieux ou non, qui s’en prend toujours d’abord à elles. La résistance des femmes prend toutes les formes : ne pas céder face aux violences, mais aussi apporter leur pierre à l’édifice commun, créer quand on voudrait les tarir, filmer, dire et chanter quand on voudrait les faire taire, occuper l’espace quand on voudrait les enfermer, sortir à visage découvert quand on voudrait les effacer.

 

une femmes au bord de la plage avec plusieurs bras

 

Samedi 30 septembre 2017

 

13h30 // Accueil

14h // À la poursuite de leurs rêves

Fairy Tales

de East India Comedy, 2017, 6’, Inde

Quelles histoires lire à nos enfants pour ne pas les éduquer dans le sexisme ?

Kodaikanal

de Sofia Ashraf et Rabindran R.

Prasad, 2015, Inde, 3’

En Inde, une jeune artiste fait trembler Unilever.

Bask a bir Dag, Une autre montagne

de Anouck Mangeat & Noémi

Aubry, 2017, 82’, France

Deux amies vivent à Istanbul et rendent visite à une troisième, dans un petit village de la région de la Mer Noire. Elles échangent leurs expériences de l’organisation des luttes de femmes. Les époques se mêlent et c’est toujours la guerre, la répression et une violence au quotidien contre laquelle elles se soulèvent.

 

16h30 // L’origine du monde

The PAD: A Period drama (menstrual hygiene day campaign)

2’, Inde

Campagne indienne pour l’information sur les règles

Period Stories

de Charlotte Forsgaerd, 2015, 19’, Finlande

Charlotte Forsgaerd a recueilli sur Internet les “pires histoires de règles” de femmes à travers le monde.

J’ai dit oui au x monologues du vagin

de Ilse Tempelar, 2017, 51’, France

Elles sont bretonnes, elles ont en commun d’avoir accepté de lire sur scène un texte des Monologues du vagin. Elles ont porté les mots de quelqu’un d’autre et cette aventure les a transformées. Pour ce film, elles parlent de cette expérience, de leurs émotions et de leur intimité.

 

18H30 // Libres Terriennes

Prix Femmes en résistance au concours “Buzzons contre le sexisme” 2017 :

Un rayon de couleurs du Lycée des métiers

Le Garros –

Auch, 6’48

Je m’appelle Sarah. Je veux être libre de disposer de mon corps

du Lycée international

Valbonne, 6’57

 

Femmes et espace public : à l’action !

de Libres Terriennes, 2017, 2’,

France

 

I’m Graffiti Granma

de LAT 65, 2016, 4’, Portugal

Il n’y a pas d’âge pour dessiner sur les murs…

Femmes rurales en mouvement

de Héloïse Prévost, 2017, 46’, France

Elles sont du Nordeste au Brésil, elles sont paysannes, elles sont femmes, elles sont féministes et elles dessinent leur vie. Bref, elles sont formidables !

 

20h45 // Et si le ciel était vide ?

Renaître de ses cendres,

un portrait de Chahla Chafiq

2017, 23’

En retraçant le parcours de l’écrivaine Chahla Chafiq, ce film nous invite à une méditation sur le rapport intime entre la création, la résilience et la résistance.

 

Et si le cie l’était vide ?

de Thissa D’Avila Bensalah, 2017,

60’, France

Dans un hôpital psychiatrique, un chantier théâtral avec 9 patient.e.s, inspiré de Liberté à Brême de Fassbinder. Sous nos yeux, se construit une réflexion commune. Entre psychiatrie, violences patriarcales et travail de création.

 

 

Dimanche 1er octobre 2017

 

13h30 // Dessiner leur univers

La couleur du caméléon

de Malorie Moure, 2017, 12’27, France

Être lesbienne au Cameroun, en Afrique du sud, en France, c’est toujours viser la lune.

Oua ga Girls

de Theresa Traore Dahlberg,

2017, 80’, France

Des jeunes femmes de Ouagadougou passent un diplôme pour devenir carrossières ou mécaniciennes. Un chemin qu’elles empruntent avec persévérance malgré les lois patriarcales de la gravité.

 

15H30 // Univers en expansion

Ladies first

de Mona El-Naggar, 2016, 37’, États-Unis

En Arabie Saoudite, l’univers des femmes s’étend à petits pas. Ici, nous suivons le parcours de trois candidates aux élections, face aux obstacles que leur nouvelle égibilité place encore sur leur route.

 

Les femmes sont plus petites que les hommes

de Véronique Kleiner, 2013, 52’, France

Mais pourquoi les femmes sont elles plus petites que les hommes ? Alors que tout, dans l’espèce humaine, indique qu’elles devraient être plus grandes ? Et si on les avait empêchées de grandir ?

 

17h30 // Et pourtant elles tournent

Les filles

de Fery Malek-Madani, 2017, 50’, Belgique-Iran

Dans plusieurs villes iraniennes, deux cents jeunes filles sont incitées à se représenter leur avenir et à raconter leu rs rêves. Elles veulent devenir médecins, actrices, sportives de haut niveau… Elles sont ensuite invitées à photographier symboliquement leurs souhaits, mais aussi ce qui pourrait empêcher ces rêves de se réaliser.

 

Et la femme créa Hollywood

de Julia et Clara Kuperberg, 2016, 52’, États-Unis/France

De la création du monde à la création cinématographique, l’histoire se répète à l’infini : les femmes ont un rôle central mais occulté. Ce documentaire répare les trous noirs dans l’histoire du cinéma.

 

20h30 // Le ciel est immense

Fairy Tales

de East India Comedy, 2017, 6’, Inde

 

Sonita

de Rokhsareh Ghaem Maghami,

2016, 95’, Iran

Sonita n’a pas 18 ans, mais cette jeune afghane immigrée à Téhéran a des choses à dire, un destin à refuser, et un destin à accomplir… auprès des étoiles du slam.

 

Tarifs

Séance à l’unité

tarif plein : 5,20 €

tarif réduit : 4,75 €

 

Forfait journée

tarif plein : 10,95 €

tarif réduit : 7,30 €

 

Restauration sur place Cantine Kali power

Librairie Violette and co

 

 

Télécharger le programme Femmes en résistance 2017

 

Femmes en résistance Arcueil 2017

 

A lire...

Lancement saison culturelle 2017/18

Samedi 9 septembre à partir de 19h, les services culturels vous invitent à fêter l'ouverture de la saison culturelle 2017/18.