Accueil | Culture/Loisirs | A la une | Hip hop Time

Hip hop Time

En mai, c’est hip hop !

A partir du 7 mai, la culture hip hop prend ses quartiers à Arcueil, avec une exposition sur l’histoire du rap américain au collège Dulcie September, un atelier Camion Scratch au Chaperon Vert (le samedi 19 mai de 14h à 18h) , des rencontres avec Somy King,un spécialiste de la culture hip hop, à la Maison des solidarités (le 18 mai à 12h15 et le 23 mai à 19h avec DJ Psycut) et le groupe La Rumeur en concert à l’espace municipal Jean Vilar.

Renseignements et réservations : 01 46 15 09 77

ConcertExpositionConférences et rencontresAtelier DjingCinéma

La Rumeur

Vendredi 25 mai à 20h30
Espace municipal Jean Vilar
1 rue Paul Signac

Groupe incontournable du rap français, issu de la scène underground, La Rumeur a fêté ses vingt ans avec la sortie du film Les derniers parisiens et un nouvel album fin 2017. Après des débuts discrets, c’est l’album L’ombre sur la mesure, sorti en 2002, qui révèle le groupe au grand public. Une musique de qualité et des textes militants lui permettent de faire un rap libre et engagé, outil d’expression contre l’oppression et l’injustice. En résonance avec l’actualité sociale, politique et culturelle, on retrouve dans ce cinquième album, le flow déchaîné et les positions sans concessions du groupe à l’écriture affûtée.

Avec : Ekoué, Hamé, Le Bavar et DJ Soul G

Réservations : 01 46 15 09 77
Durée : 1h15 – Tarifs : 14€ / 8€ / 4€

L’histoire du rap américain

Du lundi 7 au vendredi 18 mai
Galerie du collège Dulcie September
Collège Dulcie September – 1 mail Gaston Doiselet

L’exposition retrace la naissance du hip hop aux Etats-Unis entre 1973 et 1983. Cette culture, aux différents modes d’expression, trouve son essence dans les ghettos au milieu d’une jeunesse qui veut s’amuser malgré la violence et les gangs. En réponse à la disco, le DJing se développe et trois artistes émergent, Grand Master Flash, Kool Herc et Africa Bambaataa. Ils inspireront les premiers rappeurs, appelés MC.

Entrée libre – Renseignements : 01 45 46 30 30
Horaires d’ouverture de l’exposition les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 15h à 17h.
Plan vigipirate : pour rentrer merci de vous munir d’une pièce d’identité.

Midi des Mots avec Somy King

Vendredi 18 mai à 12h15
La Maison des solidarités
102 rue Marius Sidobre

Somy King, hiphopOlogue, partage ses définitions sur la culture hip hop. L’occasion de découvrir l’origine des mots rap, master ou encore grand master.

Durée : 1h, suivi d’un buffet
Entrée libre, sur réservation : 01 46 15 09 77

Rap et politique
Conférence musicale

Mercredi 23 mai à 19h
La Maison des solidarités
102 rue Marius Sidobre

Avec : DJ Psycut et Somy King

La conférence retrace une partie de l’histoire des musiques contestataires afro américaines pour permettre la compréhension du rap socio-politique actuel. Dès les années 60, la musique est un moyen d’expression de lutte pour les droits civiques. Aux Etats-Unis, l’émergence de nombreux mouvements culturels et politiques tels le Blacks Arts Movement de Leroi Jones, le Student Nonviolent Coordinating Committee de Stokely Carmichael ou encore le parti des Black Panthers fondent une esthétique, une manière de penser et d’agir qui font encore école aujourd’hui.

Durée : 1h30
Entrée libre, sur réservation : 01 46 15 09 77

Camion Scratch

Samedi 19 mai de 14h à 18h
Place Marcel Cachin

Première école de scratch itinérante, le Camion Scratch propose une initiation au Djing mix et au Scratch, avec une présentation de la culture hip hop, ses différentes disciplines artistiques, ses codes et son histoire.

La bibliothèque Hors les murs du Chaperon vert propose des ouvrages sur la culture urbaine à consulter sur place.

Gratuit, à partir de 8 ans. 8 personnes par session de 30 minutes.

Les derniers Parisiens

Du mercredi 30 mai au mardi 6 juin
Espace municipal Jean Vilar
1 rue Paul Signac

D’Hamé et Ekoué Labitey
Avec : Reda Kateb, Slimane Dazi, Mélanie Laurent
Drame, France, 2017, 1h45

Après 24 mois passés derrière les barreaux, Nasser revient dans son quartier. Il y retrouve ses amis et son frère, propriétaire du café Le Prestige. Décidé à se refaire un nom, Nasser renoue avec Bak, une de ses anciennes relations. Quand il demande à son frère de lui confier le bar pour une soirée, Arezki refuse car il ne veut pas d’ennuis. Mais Nasser, qui aime la nuit et son univers occulte, reprend ses activités qui l’ont conduit en prison, quitte à prendre des risques et à flirter avec l’illégalité.

Tarifs : 5,20€ / 4,75€ / 3,65€
Renseignements : 01 41 24 25 55

Réalisé et coordonnée par la ville d’Arcueil, en collaboration avec le club Oxy’jeunes. En partenariat avec le restaurant Old School et La Maison des solidarités.

A lire...

un homme et choubaka avec beaucoup de poils derrière

Prochainement au cinéma Jean Vilar

Liste des prochains films