decoration

CONTACT | 01 46 15 27 54
mission-citoyennete@mairie-arcueil.fr

TABLEAU DE BORD ENVIRONNEMENTAL

 

Descriptif

L’objectif est d’installer des capteurs permettant de collecter automatiquement et de rendre disponible des informations relatives à l’environnement dans la ville.
Exemple d’indicateurs :
– Qualité de l’air : « AQI », Particules (PM10, PM2.5), Ozone (O3), Dioxyde d’Azote (NO2), Dioxyde de souffre (SO2)
– Nuisances sonore : LAeq, LDEN
-> Indicateurs à affiner en fonction de la faisabilité technique / financière

Ces capteurs seraient installés dans plusieurs points clefs de la ville, tel que :
– A proximité de l’autoroute
– A proximité de la N20 / Vache Noire
– A proximité d’une gare de RER
– Dans le centre-ville
– Dans un parc
-> Localisation exacte et nombre à affiner en fonction de la faisabilité technique & financière notamment.

Projet revu suite au retour concernant le projet Tableau de bord environnemental d’Arcueil soumis en 2019

Le suivi de la mission citoyenneté
Soumis au vote

Le projet a été désigné partiellement faisable techniquement et financièrement par nos services. Des données sur la qualité de l’air sont déjà disponibles via le site d’AirParif. Une station de mesure est installée à Arcueil au niveau de l’A6 (18 rue du Dispensaire) et l’organisme se base sur une modélisation de la pollution à partir de différents facteurs (conditions météorologiques, pollution importée, émissions polluantes naturelle ou anthropique, topographie, occupation du sol…).

Il est possible de communiquer ces données à la population de deux manières :
• En les affichant dans l’espace public en installant un nuage connecté comme à Nantes affichant trois couleurs selon la qualité de l’air avec possibilité de scanner le QR code pour avoir plus d’informations
• En les affichant sur des panneaux d’information électroniques JC DECAUX.

Concernant les capteurs de bruit, Bruit Parif dispose de 4 sites de mesures à Arcueil le long de l’A6. Un projet a été par exemple proposé au Budget de participatif de la ville de Paris à hauteur de 160 000 € (pour l’installation de 25 capteurs de type « méduse ») mais n’a pas été lauréat. Au vue du coût de ces équipements, la Ville recommande de se concentrer uniquement sur le volet qualité de l’air.