Accueil | La Mairie | Actualités municipales | L’intervention de Daniel Breuiller

L’intervention de Daniel Breuiller

Allocution de Daniel Breuiller, lors du conseil municipal du 10 décembre, au cours duquel il a remis son écharpe au nouveau maire qui lui succède, Christian Métairie.

Chers Collègues, Madame, Monsieur
Chers Arcueillaises et Arcueillais
Avant de laisser la parole à Maryvonne Rocheteau pour présider ce conseil, je souhaite vous dire quelques mots au lendemain de ma décision de passer le relai après plus de 19 années consacrées à cette magnifique fonction de maire.
Permettez-moi d’ouvrir sur trois vers de Rimbaud.
« Cependant c’est la veille. Recevons tous les influx de vigueur et de tendresse réelle. Et à l’aurore, armés d’une ardente patience, nous entrerons aux splendides villes ».
Et bien voilà, Ce n’est plus la veille, c’est le jour.
❶ Je voudrais adresser des remerciements à tous ceux qui m’ont fait parvenir des messages souvent chaleureux mais surtout à ceux qui font la ville :
– Les élus : je pense naturellement aux équipes que j’ai animée (passées et présentes mais aussi à l’opposition républicaine qui s’est toujours positionnée avec le souci de proposer et dans un dialogue démocratique respectueux qui manque si cruellement à quelques autres.
– Les agents communaux de l’agent catégorie C à la direction générale, ils agissent au quotidien dans tant de métiers utiles pour notre ville et ses habitants et ceux qui veulent mettre à genou le service public devraient y réfléchir à deux fois tant ce rôle est essentiel dans la cohésion du pays et la qualité de vie de chacun,
– Nos partenaires, si précieux, le département, les villes, soeur de la CAVB avec qui nous avons tant construit ensemble, et désormais GOSB, OPALY, Sadev, SIPPEREC, architectes, promoteurs, les représentants de l’état, de la Métropole, de la région, les sénateurs et députés présentsè à notre écoute, Jean-Yves, Luc, Jean jacques, Laurence, auxquels j’associe Cécile Duflot et Esther  Benbassa actuellement Turquie.
– Les associations au rôle essentiel pour la qualité du vivre ensemble et que nos majorités ont toujours accompagné et enfin vous citoyennes et citoyens.
Car oui la première richesse d’une ville, ce sont les hommes et les femmes qui y vivent, y travaillent et s’y investissent.
Le rôle le plus important d’un maire est sans doute celui de soutenir les dynamiques citoyennes, associatives et partenariales, de les rendre possible.Je veux également remercier mon épouse et mes enfants qui ont accepté cette vie un peu particulière.
❷ Au moment de passer la main, alors que je reçois tant de messages sympathiques je veux rendre à César ce qui lui appartient en l’occurrence à mes équipes. Le travail collectif a toujours été de règle et la source d’une plus grande intelligence et efficacité. On ne doit pas croire aux hommes (ni même aux femmes) providentiels pas plus pour une ville que pour un pays. La seule chose providentielle est la capacité à travailler ensemble avec nos diversités.
Notre système démocratique meurt de cette présidentialisation outrancière et je nous souhaite partout de trouver le sens du collectif, des projets co élaborés et les compromis intelligents. Cette capacité à travailler ensemble, ce refus de toute hégémonie partisane, cette démarche citoyenne nous la cultivons à Arcueil depuis longtemps avec succès. C’est un bien précieux et si il a marqué mon action c’est aujourd’hui un bien commun.
Et c’est la raison de ma confiance totale en notre ville, en notre prochain maire et son équipe.
Avec Christian METAIRIE et avec Anne-Maire GILGER que j’associe nous formons depuis plusieurs années un trio soudé pour animer le travail municipal.
Je partage tout avec eux, et si chacun à son caractère, il n’y a en a pas entre nous sur les orientations essentielles la moindre différence.
C’est vrai également pour notre équipe municipale.C’est une équipe riche de potentialités et de compétences qui tiennent à leurs histoires personnelles, à leurs engagements respectifs différents, communistes-Parti Gauche, Front de Gauche, socialiste, écologiste ou citoyens, sans appartenances. Ils sont rassemblés par le sens de l’intérêt général avant les ambitions personnelles, par des engagements collectifs autour d’un projet soumis aux arcueillais et appuyé par 62% d’entre eux dès le 1er tour de l’élection municipale) parmi 5 listes en présence.
Forte de ce résultat, la majorité m’a confié la responsabilité de maire voilà 2 ans, forte de ce résultat elle confiera cette responsabilité à un nouveau maire comme la loi le prévoit.
C’est une belle équipe et je suis fier à présent, après l’avoir animé, d’en être un des équipiers comme conseiller municipal pour continuer à servir ma ville.
Ce matin, j’éprouve une grande émotion personnelle au-delà de ce que chacun ici imagine et une grande confiance pour la suite.
J’ai démissionné pour de raisons personnelles, permettez qu’elles restent personnelles mais après 19 ans dans cette fonction, n’est-ce pas naturel de transmettre le témoin.
Je voudrais dire quelques mots sur l’émotion qui est la mienne. Etre maire, pourrait parfois s’écrire M E R E tant le lien qui nous unit à nos concitoyens est puissant. Il m’est arrivé plusieurs fois à l’issue d’une permanence, qu’une personne sorte en disant »au revoir docteur ». Je crois que les maires sont les médecins du vivre ensemble du moins, ceux qui ne promeuvent pas la peur de l’autre, la méfiance et le repli.
Etre maire c’est enfin être UTILE /
Utile aux familles qui accèdent à un logement confortable et accessible
Utile aux personnes dans la détresse que l’on peut accompagner
Utile aux enfants dans leur quête d’éducation et de culture
Utile aux associations, qui forment le cœur battant d’une ville
Utile à la culture et aux sportifs,à la jeunesse et à sa curiosité , à la jeunesse et ses talents
Utile à la santé, utile aux projets,
Utile au développement économique de ma ville à sa transformation urbaine et aussi aux promenades, aux jardins et même aux abeilles
Les équipes que j’ai conduites ont été utiles.
Les Portes d ‘Arcueil, les référendums, les jeunes et nos citoyens étrangers autorisés à participer aux droits structurants de la ville, les 2 rénovations urbaines du Chaperon vert et de la Vache noire, la promenade des aqueducs, les 3 écoles, les 2 gymnases, les 2 crèches construites, l’Ephad, la maison des solidarités, celle de l’environnement, la géothermie, les 1800 logements neufs construits ou les réhabilitations BBC faites aux Irlandais, ou au Chaperon vert, à la cité paysagère, l’arrivée de nombreuses entreprises, faisant passer Arcueil de 6 000 à 15 000 emplois la construction de la CAVB et ses réalisations, l’accessibilité, comme exigence citoyenne, la priorité à l’éducation, la consultation sur les rythmes scolaires, la Vallée scientifique de la Bièvre, cancer campus, Anis Gras ou la médiathèque, les fêtes de la ville, les clubs sportifs, la vie sociale et culturelle, le vote des citoyens étrangers et des jeunes de 16 ans,la ville comestible ou bien encore la ressourcerie, ouverte samedi dernier en témoigne et demain les conseils citoyens tirés au sort, le nouveau CMS, le métro du Grand Paris et je l’espère la Bièvre ré-ouverte.
Ces nombreuses réalisations, bien sûr j’en suis fier, je les ai portées et assumées mais je sais ce qu’elles doivent, à mes adjoints, aux directions générales, aux cadres et aux agents municipaux, à nos partenaires. Qu’ils en soient remerciés la vie municipale est un sport d’équipe.
Je connais Christian METAIRIE depuis longtemps, sa capacité de travail son attachement aux valeurs de Gauche et de l’écologie.
Oui je suis fier de ces transformations qui toujours ont respecté l’histoire et les valeurs de notre ville, de F V Raspail, à Marcel  Trigon,de la Pléiade à Erik Satie, des blanchisseuses aux salariés d’orange.
Mais ce qui restera pour moi l’essentiel de ces 19 années ce sont les échanges d’humanité avec chacune et chacun de vous et la fierté d’une démarche citoyenne qui n’oublie personne et qui s’attache à faire avec vous plutôt qu’en votre nom, et toujours avec le respect de chacun qu’elle que soit sa situation sociale, sa nationalité, sa couleur de peau, sa religion ou son absence de religion, ses papiers ou son absence de papiers, son orientation homo ou hétérosexuelle,quel que soit son âge et son histoire.
Mon premier acte public voilà 19 ans fut un parrainage de sans-papiers, le dernier l’inauguration de la Ressourcerie entre temps la défence de nos écoles, de notre budget, le fil rouge, rose, vert ou arc en ciel a toujours été la citoyenneté.
Je veux adresser à chacune et chacun de ces citoyennes et citoyens un immense remerciement pour la confiance sans cesse renouvelée et même sans cesse accrue qu’ils m’ont accordé avec une forme de coquetterie puisque ma prmeière élection comme tête de liste fut obtenue avec 48%au 2ème tour pour mes 48 ans, en 2008, 55% au premier tour pour mes 55 ans et en 2014 , 61,8% pour mes 61 ans.
Cette confiance renouvelée, cet engagement se poursuivront demain, avec le maire et la municipalité que nous allons élire et je leur apporterai mon soutien comme conseiller municipal et métropolitain.
Faut-il le dire, je reste profondément attaché à notre ville, à ses habitants et à leur générosité
J’aimerai que demain notre pays ait les mêmes élans de générosité et de fraternité que notre commune.
Barbara a écrit pour son public une magnifique chanson intitulée « ma plus belle histoire d’amour c’est vous », ma plus belle histoire c’est bien ma famille mais Arcueil une très belle histoire pour moi et comme dans cette chanson, je conclurai en vous disant :

« Je vous remercie de vous »

A lire...

Disparition de Jean-Pierre Jouffroy

Disparition de Jean-Pierre Jouffroy, peintre, graveur, critique et ancien conseiller municipal d'Arcueil.