Accueil | La Mairie | Tribune des groupes | Année 2016 | Tribune des groupes – Février 2016

Tribune des groupes – Février 2016

Groupe Gauche citoyenne et Citoyens

Contact : groupegauchecitoyenne@mairie-arcueil.fr

Le choix du vivre-ensemble, du respect des engagements et de la citoyenneté

Notre pays est confronté à des défis majeurs. Terrorisme aveugle, crise économique, sociale, changement climatique, démocratie malade….
Nous faisons le choix du Vivre ensemble. Sans amalgame ni stigmatisation, en réaffirmant nos valeurs républicaines de liberté /égalité / fraternité. Car notre ville est riche de ses racines et de la diversité de ses populations.
Une ville rendue diverse par ses origines, ses statuts sociaux, ses âges, ses croyances ou ses absences de croyances, ses accents…
Élu-e-s de terrain, nous sommes convaincus que la commune est un espace privilégié : celui de la rencontre citoyenne. Autour des écoles, sur les terrains de sport, dans les lieux culturels, au sein des associations comme dans toutes les initiatives collectives ou de voisinage.
Face à ceux qui veulent anéantir notre mode de vie et notre fraternité nous continuerons notre tâche pour rendre Arcueil toujours plus accueillante, citoyenne et fraternelle.

Pour traverser les périodes de bouleversements, il faut une vision de l’avenir et un cap : ce sont les engagements pris devant les
Arcueillais en 2014. Nous agissons donc pour ne pas subir et défendre nos choix.

  • Au plan financier, le budget 2016 est élaboré de façon très contrainte afin de surmonter la baisse drastique des dotations votées par le Parlement. Nous sommes attentifs à ce que les mesures d’économie ne touchent pas au coeur de nos engagements pour l’éducation, la solidarité,  l’embellissement de la ville. Nous faisons tout pour tenir, et pour la 14e année consécutive notre engagement de ne pas augmenter les taux de la fiscalité locale.
  • Nous entendons contribuer à développer des actions nouvelles et concrétiser plusieurs projets : expérimentation de la vidéo surveillance face aux trafics qui pourrissent la vie de plusieurs quartiers où la persistance des dépôts sauvages, déploiement de la fibre optique avec l’ambition que tous les Arcueillais aient accès au haut débit avant la fin de l’année, poursuite du travail citoyen d’élaboration du Plan Local d’Urbanisme, renforcement de la nature en ville et de la ville comestible, l’avancée du dossier de réaménagement de la RD 920, les initiatives autour des 150 ans d’Erik Satie, une exposition exceptionnelle au Louvre durant 3 mois sur les jardins
    d’Arcueil, et l’aménagement des zones 30.
  • Le défi d’une Métropole du Grand Paris qui devra choisir entre une logique technocratique et égoïste ou un projet de métropole pour tous, citoyenne, équilibrée, harmonieuse et résolument engagée dans la transition écologique.
    C’est cette vision que Daniel Breuiller et Anne-Marie Gilger défendront au sein des instances métropolitaines.
    Ces principaux chantiers de 2016, nous serons pleinement mobilisés pour contribuer à les mener à bien, avec vous !

Logo de Europe Ecologie

 Groupe Arcueil Ecologie

 

Du Bourget à Marrakech, en passant par Arcueil

La Conférence climatique de Paris – Le Bourget (COP 21) – s’est achevée par le vote unanime d’un « accord universel pour le climat ». Il s’agit d’une avancée majeure, certains la qualifient même d’historique.
Pour la première fois l’ensemble des parties (195 pays et l’Union européenne) sont tombées d’accord pour affirmer :
• « que les changements climatiques représentent une menace immédiate et potentiellement irréversible pour les sociétés humaines et la planète et qu’ils nécessitent donc la coopération la plus large possible de tous les pays »,
• « qu’il est urgent de faire face aux changements climatiques ».
Pour les mouvements écologistes, le bilan est plus contrasté : s’ils se réjouissent de ces avancées, ils regrettent que cet accord reste au stade des  déclarations d’intentions et que la mise en oeuvre de mesures concrètes ait été reportée à la Cop 22 qui se tiendra à Marrakech fin 2016.
De la COP21, les écologistes retiendront aussi les formidables mobilisations citoyennes, partout dans le monde et la  participation des collectivités locales qui, pour la première fois, furent – et bien sûr Arcueil parmi elles – parties prenantes de cette conférence. De par leurs compétences (en matière de logement, voirie, chauffage urbain…), elles ont un rôle majeur à jouer dans la lutte contre le dérèglement climatique.
Par notre participation à des mobilisations citoyennes, à travers l’action de nos villes, nous pouvons, chacune et chacun, agir pour le climat.
Par un programme ambitieux de rénovation des bâtiments, par l’installation de la géothermie, par la « Ville comestible » et beaucoup d’autres projets (ressourcerie, développement des circulations douces…), Arcueil est résolument engagée dans cette voie.

Ne laissons pas déchoir les valeurs de la République

Le Groupe Arcueil Écologie se félicite de l’appel des élus de la majorité municipale aux parlementaires du Val-de-Marne, leur demandant de ne pas voter l’inscription dans la constitution de la déchéance de nationalité pour les binationaux.
Qui peut sérieusement penser que la perspective de perdre sa nationalité française aura un impact quelconque sur un individu prêt à sacrifier sa vie dans un acte terroriste ? Cette mesure est totalement inefficace, mais elle est surtout dangereuse car elle stigmatise une partie de nos concitoyens qui, pour la plupart sont nés en France ou y résident depuis des décennies. Indirectement elle alimente le discours des extrémistes qui ont déclaré la guerre à la  France et à ses valeurs de Laïcité et de Fraternité.
Succomber à la peur, renier les idéaux qui fondent notre Pacte Républicain seraient consacrer la victoire des terroristes.

Francois Doucet

Logo Frant de gauche

Groupe des élu-e-s du Front de gauche du conseil municipal d’Arcueil PCF – Parti de gauche et citoyen-ne-s

 

Le travail du dimanche

Les élu-es lors du conseil municipal du 17 décembre ont eu à se prononcer sur l’augmentation du nombre de dimanches dérogeant au repos dominical
dans le commerce de détail, décision découlant de la loi Macron. Un avis qui n’a rien d’anodin. C’est un vrai choix de société qui oppose une société basée
sur la solidarité et l’épanouissement de chacun à une société marchande basée sur le consumérisme de masse.
Le dimanche est le jour des loisirs, de la famille, du sport, des pratiques associatives, citoyennes… Un jour où l’on s’extrait du quotidien de la société
de consommation pour s’évader, où l’on prend le temps de vivre, de réfléchir, de s’épanouir et de se libérer du stress.

Derrière cette décision, il y a la vie des salarié-es qui se retrouvent contraint-es à faire un choix qu’ils ne sont en réalité pas libres de faire. Que deviendra le CV d’un-e ouvrier-e qui ne souhaite pas travailler le dimanche ? Que deviendra le prolongement d’un CDD lorsque l’employé-e ne souhaite pas travailler
le dimanche ? La liberté de travailler ou non le dimanche n’est réelle que pour les patrons !

J’entends ici ou là certain-es dire : « les gens ont besoin de travailler le dimanche pour mieux vivre, pour payer leurs études… », mais le véritable problème est là ! Il n’est pas normal qu’un-e étudiant-e ait besoin de besogner pour payer ses études et ne puisse pas se concentrer pleinement à sa réussite scolaire.

Il n’est pas normal qu’un-e salarié-e doive trimer le dimanche pour mettre du beurre dans ses épinards ! Accepterait-on de travailler le dimanche, s’il nous était offert de gagner suffisamment notre vie en travaillant exclusivement les jours de semaine ? Le travail dominical, n’est pas une avancée, ceci ne va pas dans le sens de l’émancipation humaine. Le Front de Gauche refuse de croire qu’il s’agit d’une évolution nécessaire de notre société.
C’est pour cela que ses élu-es ont fait le choix responsable de voter contre l’extension de l’ouverture dominicale des commerces.

Kevin Vedié
Conseiller municipal

Logo du groupe parti socialisteContact : elusps.arcueil@gmail.com

Non à l’augmentation de la fiscalité locale

Nous vous en parlions déjà à la fin de l’année dernière, l’élaboration du budget communal est un exercice complexe, et dans un contexte de baisse de dotation globale de fonctionnement, celui-ci l’est tout particulièrement. En effet, il nous faut trouver 900 000 euros d’économie par an pendant 3 ans.

Le budget 2016, voté le 28 janvier, nous a conduit à faire collectivement des choix difficiles. Mais dans le respect du programme  municipal, nous avons ouvert la nouvelle crèche Paul Eluard et lancé l’étude préalable à l’expérimentation de la vidéo protection.

Un travail d’ampleur est ainsi entrepris, depuis le printemps 2015, entre vos élus et l’administration communale pour trouver des solutions soutenables et durables. Dans un souci de transparence, et par respect pour le dialogue social, de nombreuses réunions vont avoir lieu avec les agents de la Ville pour échanger sur les enjeux que nous avons à relever. Nous tenons ici à les remercier pour leur rigueur et leur mobilisation dans cette démarche.

Parmi les pistes évoquées pour appréhender notre budget, la question de l’augmentation des taux locaux d’imposition se pose.

Nous tenons à vous rappeler la ferme opposition du groupe socialiste à l’augmentation de la fiscalité locale. C’est la position que nous défendons depuis des mois au sein de la majorité municipale. En effet, nous continuons à considérer que cette contribution est déjà assez importante pour les Arcueillais.

Comme nous le rappelons régulièrement, les finances de la commune sont saines, notre dette est très modérée et notre capacité d’emprunt importante. Nous estimons donc que d’autres solutions existent, que d’autres sources de recettes et d’économies sont possibles afin d’absorber la baisse de nos dotations tout en continuant à développer de nouveaux services, aides et dispositifs municipaux.

Nous revendiquons ainsi au sein de la majorité municipale la nécessité d’une évaluation des politiques publiques que nous menons au service des Arcueillais, à votre service. Nous nous engageons à porter d’autres pistes telles que la baisse de nos dépenses de fonctionnement, l’organisation du temps de travail, une étude des tarifs des prestations municipales ou encore le report ou l’étalement de certains investissements importants.

Nous sommes conscients que l’effort demandé est lourd. Toujours portés par une volonté de justice sociale, vous pouvez compter sur notre mobilisation pleine et entière pour trouver des sources d’économies supportables et justes, qui n’altèrent pas les politiques sociales et éducatives de notre ville. Nous souhaitons, plus encore que jamais, qu’Arcueil reste une ville solidaire, innovante, dynamique et agréable à vivre.

Vos élus du groupe socialiste :
Constance Blanchard,
Sophie Lericq,
Juliette Mant,
Philippe Mauguin,
Ludovic Sot

 

photo de l'article du FN (à leur demande)

photo de l'article du moem (à leur demande)